top of page

Accroche : Cet arrêt de la Cour de cassation, rendu le 9 mai 2014, porte sur la question de la conformité de l'article L. 1235-1 du code du travail avec les droits et libertés garantis par l'article 34 de la Constitution.

Faits : Les faits de l'affaire ne sont pas précisés dans l'arrêt.

Procédure : La question de constitutionnalité a été soulevée devant la Cour de cassation.

Question de droit : La question posée à la Cour de cassation était de savoir si l'article L. 1235-1 du code du travail était contraire aux droits et libertés garantis par l'article 34 de la Constitution, notamment en ce qui concerne les libertés individuelles.

Décision de la Cour de cassation : La Cour de cassation a décidé qu'il n'était pas nécessaire de renvoyer la question au Conseil constitutionnel. Elle a considéré que la question posée n'était pas nouvelle et ne présentait pas un caractère sérieux. Elle a également souligné que le droit pour le juge judiciaire de procéder à des mesures d'instruction était soumis à un contrôle de leur utilité et de leur proportionnalité.

Portée : La Cour de cassation a estimé que l'article L. 1235-1 du code du travail ne portait pas atteinte aux droits et libertés garantis par l'article 34 de la Constitution. Elle a affirmé que le contrôle exercé par le juge judiciaire sur les mesures d'instruction garantissait le respect des libertés individuelles.

Textes visés : L'arrêt ne mentionne pas les textes de loi sur lesquels se base la décision.

L'arrêt ne mentionne pas les textes de loi sur lesquels se base la décision.

Commentaires

Comparte lo que piensasSé el primero en escribir un comentario.
bottom of page