top of page

Accroche : Cet arrêt de la Cour de cassation, rendu le 5 juillet 2017, porte sur la rupture anticipée d'un contrat de travail à durée déterminée (CDD) lié à un autre contrat de travail par une clause d'indivisibilité. La question posée à la Cour de cassation est de savoir si la rupture anticipée du CDD est imputable à l'employeur. La Cour de cassation casse l'arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence et rappelle que les parties ne peuvent déroger aux dispositions d'ordre public de l'article L. 1243-1 du code du travail en introduisant une clause d'indivisibilité dans le contrat de travail.

Faits : M. Y a été engagé par la société Le Temps d'un service - Axeo services en qualité d'employé polyvalent par un contrat de travail à durée déterminée saisonnier. Ce contrat contenait une clause d'indivisibilité avec le contrat de travail de Mme B, conjointe de M. Y. Suite à la rupture du contrat de travail de Mme B, M. Y a saisi la juridiction prud'homale.

Procédure : M. Y a formé un pourvoi contre l'arrêt rendu par la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Il invoque un moyen unique de cassation.

Question de droit : La question posée à la Cour de cassation est de savoir si la rupture anticipée du contrat de travail à durée déterminée de M. Y est imputable à l'employeur.

Décision de la cour de cassation : La Cour de cassation casse l'arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Elle rappelle que les parties ne peuvent déroger aux dispositions d'ordre public de l'article L. 1243-1 du code du travail en introduisant une clause d'indivisibilité dans le contrat de travail. Ainsi, la rupture anticipée du contrat de travail de M. Y n'est pas imputable à l'employeur.

Portée : La décision de la Cour de cassation rappelle que les parties ne peuvent pas introduire une clause d'indivisibilité dans un contrat de travail à durée déterminée pour permettre la rupture anticipée du contrat en dehors des cas prévus par l'article L. 1243-1 du code du travail. Cette décision réaffirme le caractère d'ordre public de ces dispositions et protège les droits des salariés en CDD.

Textes visés : Article L. 1243-1 du code du travail.

Article L. 1243-1 du code du travail.

Commentaires

あなたの思いをシェアしませんか一番最初のコメントを書いてみましょう。
bottom of page