top of page

Accroche : Cet arrêt de la Cour de cassation, Chambre sociale, rendu le 2 décembre 2015, porte sur la question de la validité d'un licenciement pour fautes graves d'un salarié handicapé.

Faits : M. X a été engagé par la société ND Logistics le 28 mars 1988. Après un arrêt de travail pour maladie, le médecin du travail l'a déclaré apte à reprendre son emploi dans le cadre d'un mi-temps thérapeutique, sans port de charge. Le salarié a été reconnu travailleur handicapé en juillet 2010. L'employeur a informé le salarié d'une modification de ses horaires de travail et l'a licencié pour fautes graves le 5 janvier 2011.

Procédure : Le salarié a saisi la juridiction prud'homale pour contester son licenciement. La cour d'appel a jugé que le licenciement était sans cause réelle et sérieuse et a condamné l'employeur à payer diverses sommes à titre d'indemnités et de dommages-intérêts.

Question de droit : La question posée à la Cour de cassation est de savoir si le licenciement du salarié handicapé était valide.

Décision de la Cour de cassation : La Cour de cassation a rejeté le pourvoi de l'employeur et a confirmé la décision de la cour d'appel. Elle a considéré que l'employeur avait manqué à son obligation de soumettre le projet de licenciement du salarié à la commission de suivi du handicap, prévue par le protocole d'accord triennal relatif au personnel handicapé. Selon la Cour, cette procédure constituait une garantie de fond et le non-respect de celle-ci rendait le licenciement dépourvu de cause réelle et sérieuse.

Portée : Cette décision de la Cour de cassation confirme que l'employeur doit respecter les procédures prévues par les accords collectifs relatifs au personnel handicapé, notamment en soumettant les projets de licenciement à la commission de suivi du handicap. Le non-respect de cette obligation peut entraîner la nullité du licenciement pour fautes graves d'un salarié handicapé.

Textes visés : Article L. 1232-1 du code du travail, article 8 du protocole d'accord triennal 2010-2011-2012 relatif au personnel handicapé du 30 juin 2010.

Article L. 1232-1 du code du travail, article 8 du protocole d'accord triennal 2010-2011-2012 relatif au personnel handicapé du 30 juin 2010.

Commentaires
Kunne ikke indlæse kommentarer
Det ser ud til, at der var et teknisk problem. Prøv at oprette forbindelse igen eller opdatere siden.
bottom of page