top of page

Accroche : Cet arrêt de la Cour de cassation, rendu le 7 février 2018, concerne une affaire de divorce et de liquidation du régime matrimonial. La question posée à la Cour de cassation était de savoir si un époux pouvait être déchu de son droit à l'attribution préférentielle d'un bien commun en cas de non-paiement de la soulte dans le délai imparti.

Faits : M. Y et Mme B ont divorcé et une convention a été homologuée par le tribunal, prévoyant que l'immeuble constituant le domicile conjugal serait attribué à M. Y sans qu'il y ait lieu de liquider le régime matrimonial. Cependant, Mme B a assigné M. Y en liquidation du régime matrimonial.

Procédure : Après un jugement de première instance, la cour d'appel de Papeete a statué sur l'affaire. M. Y a formé un pourvoi en cassation contre cet arrêt.

Question de droit : La question posée à la Cour de cassation était de savoir si le non-paiement de la soulte dans le délai imparti pouvait entraîner la déchéance du droit à l'attribution préférentielle de l'immeuble.

Décision de la cour de cassation : La Cour de cassation a cassé partiellement l'arrêt de la cour d'appel. Elle a jugé que l'article 1476, alinéa 2, du code civil ne prévoit aucune cause de déchéance du droit à l'attribution préférentielle en cas de non-paiement de la soulte dans le délai imparti. Par conséquent, la cour d'appel a violé ce texte en décidant que, faute de paiement de la soulte, l'immeuble attribué préférentiellement à M. Y serait mis en vente amiable ou à défaut, licité à la barre du tribunal.

Portée : Cette décision de la Cour de cassation rappelle que le non-paiement de la soulte dans le délai imparti ne peut pas entraîner la déchéance du droit à l'attribution préférentielle d'un bien commun en cas de divorce. Ainsi, l'époux bénéficiaire de l'attribution préférentielle conserve son droit sur le bien, même en cas de non-paiement de la soulte.

Textes visés : Article 1476, alinéa 2, du code civil.

Article 1476, alinéa 2, du code civil.

Commentaires
Les commentaires n'ont pas pu être chargés.
Il semble qu'un problème technique est survenu. Veuillez essayer de vous reconnecter ou d'actualiser la page.
bottom of page