top of page

Accroche : Cet arrêt de la Cour de cassation, rendu le 9 novembre 2016, porte sur la régularité du placement en garde à vue d'un ressortissant d'un pays tiers en situation irrégulière sur le territoire français.

Faits : Mme [D], de nationalité ghanéenne, a été interpellée en état de flagrance à la frontière franco-belge, alors qu'elle tentait de rejoindre le Royaume-Uni à bord d'un autobus en provenance de Belgique. Elle a été placée en garde à vue pour entrée irrégulière sur le territoire français.

Procédure : Le préfet du [Localité 4] a pris une décision de remise aux autorités belges en vue de sa réadmission et a ordonné son placement en rétention administrative. Un juge des libertés et de la détention a prolongé cette mesure de rétention.

Question de droit : La question posée à la Cour de cassation est de savoir si le placement en garde à vue d'un ressortissant d'un pays tiers en situation irrégulière, dans le cadre d'une procédure de flagrant délit pour entrée irrégulière, est régulier.

Décision de la cour de cassation : La Cour de cassation casse l'ordonnance attaquée, sauf en ce qu'elle déclare l'appel recevable. Elle estime que le placement en garde à vue de Mme [D] était irrégulier, car la procédure de retour établie par la directive 2008/115/CE n'avait pas encore été menée à son terme à son égard.

Portée : La Cour de cassation rappelle que le placement en garde à vue d'un ressortissant d'un pays tiers en situation irrégulière, entré en France par une frontière intérieure à l'espace Schengen, n'est possible que dans le cadre d'une enquête sur des délits punis d'emprisonnement. En l'espèce, Mme [D] ne pouvait pas être placée en garde à vue pour le seul motif d'entrée irrégulière, car elle ne risquait pas d'emprisonnement en vertu de la directive 2008/115/CE.

Textes visés : Directive 2008/115/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008, articles L. 621-2, 2° du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, articles 63 et 67 du code de procédure pénale.

Directive 2008/115/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008, articles L. 621-2, 2° du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, articles 63 et 67 du code de procédure pénale.

Commentaires
לא היה ניתן לטעון את התגובות
נראה שהייתה בעיה טכנית. כדאי לנסות להתחבר מחדש או לרענן את הדף.
bottom of page